Photo du jour 162 : Armistice de la grande guerre

Vue sur la ligne

Vue sur la ligne

Hier, je me suis étonné de voir et surtout de ne rien entendre sortir de la bouche mon petit-fils lorsque je lui ai demandé : « Sais-tu pourquoi nous somme en congés tous les ans le 11 novembre ? »

Il s’appelle Samuel, il a 9ans… et demi rajouterai t’il s’il était là. Et à 9 ans et demi, il ne sait pas, il ne sait plus. Ces parents ne lui expliquent pas, l’école non plus. Lui, il se réjouit d’être en congé. Mais le 11 novembre ne devrait pas être un jour fête…

Je n’ai pas vécu la grande guerre. j’ai 73 ans et pour moi,  le 11 novembre est avant tout un jour de commémoration, de souvenirs et de deuil.   Pour des centaines, des milliers, des dizaines de milliers de familles, le 11 novembre est un jour de deuil. Qui dans sa famille n’a pas un oncle ou un grand-oncle tué dans les tranchées ? Qui n’a pas un grand-père ou un arrière-grand-père gazé de ne pas avoir eu le temps de mettre son masque à gaz (pour le peu que cela protégeait) ? Qui n’a pas une personne de sa famille connue ou inconnue qui aurait été mutilée par les balles, par les obus, par le gaz ou par le sabre ? La grande guerre a touché la quasi totalité des ménages. Et ceux qui revenait intacte physiquement, était bien souvent marqué à vie par ce qu’ils ont vécus ou simplement vu. Les soldats ne sont d’ailleurs pas les seuls dans ce cas.

Aujourd’hui je voudrais simplement partager mes souvenirs de commémorations, vous rappelez que le 11 novembre n’est pas un simple jour de congé pour des élèves fainéantisé par la société actuelle.

A l’époque où je n’étais encore un gamin et aussi loin que je me rappelle, tout le monde ou presque assistaient à des défilés d’anciens combattants Belges. Je me souviens du passage de flambeau entre des anciens combattants Français venu de Charleville et des anciens combattants Belges. C’était un moment de souvenir, et d’émotions. Un moment très fort pour les familles qui se souvenaient d’une personne tuée ou mutilée durant la grande guerre.

Après ce défilé, nous allions dans un petit café du centre ville, Beaucoup d’anciens combattants de la Grande guerre siégeaient à la table. Certains, invalides, que je découvrais avec la stupéfaction due à mon jeune âge. et à qui il manquait parfois une jambe, parfois un bras, parfois un œil. Les invalides eux, s’en amusaient et égayaient leur entourage, déposant leurs jambes de bois sur la table, racontant le souvenir d’un camarade tombé dans les tranchées de l’Yser, ou ailleurs. Ils en parlaient avec beaucoup d’humilité dans la voix. Chacun respectait ces hommes tombés pour la Liberté de L’Europe ! Aujourd’hui, ils ne sont plus tombés que pour que les jeunes  aient un jour de congé supplémentaire dans l’année.

C’étaient des patriotes ! C’étaient des jeunes écervelés qui falsifiaient leur carte d’identité pour pouvoir s’engager et partir au front ! Des Jeunes qui aimaient leur pays. C’était les Jeunes de 14-18. Il y belle lurette que les jeunes sont devenus pantouflards. Et qu’il n’en reste plus de ces jeunes de 14-18. Personne pour se souvenir avec nous, personne pour leur expliquer à ces jeunes qui se plaignent à tout bout-de-champ, qu’ils ne sont pas si mal lotis que ça. Les gens qui avaient réellement des raisons de se plaindre ne sont plus là pour le faire.

99 ans après, doit-on oublier ? Il faudra leur dire… Demain, l’année suivantes et toutes les années à venir… Pour ne jamais oublier que des compatriotes sont morts pour notre liberté et pour que la génération actuelle puissent avoir besoin de se préocuper de leur confort et non plus simplement pour le besoins basiques qu’étaient à l’époque d’avoir un toit au dessus de la tête, à manger et à boire…

Publicités

2 réflexions sur “Photo du jour 162 : Armistice de la grande guerre

  1. Le problème est que nous commémorons les anciens combattants a lieu d’avoir une pensée plus particulière pour les victimes innocentes des conflits armés. Je porte le coquelicot blanc et j’ai toujours cru que nous ne devrions jamais prendre les armes pour des intérêts financiers. Chaque génération porte sa propre jeunesse fénéantisée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s